Skip to main content

Un peu d'histoire

Seul cinéma entre Cahors et Fumel à environ 30 km de chacune de ces villes, le cinéma de Prayssac a traversé les décennies en formant plusieurs générations de cinéphiles.

C’est en 1957 que le maire de l’époque - un certain Maurice Faure - décide de doter sa commune d’un Foyer Rural dans lequel seront donnés des spectacles. Les exploitants historiques des cinémas de Cahors, M. et Mme Serres, viendront y faire 3 séances de cinéma par semaine.

Ces séances rencontreront un grand succès jusqu’à ce que la télévision incite les gens a rester un peu plus chez eux et à la fin des années 70, début des années 80, ne subsiste essentiellement que des projections de films médiocres et même un film porno le dimanche après-midi.

Heureusement, sous l’impulsion de Jacques Lang et avec la fibre de Claire Petit et Marcel Legrand, le cinéma se modernise et « Le Foyer » ouvre ses portes le 13 avril 1984. Le succès est au rendez-vous et 1985 est une année faste (c’est l’année de Trois hommes et un couffin…).

En 1991, de nouveaux équipements modernisent le cinéma : son Dolby Stéréo et projecteur plus silencieux. En 1993, des travaux permettent d’agrandir le hall et de présenter une façade plus accueillante.

Le cinéaste Louis Malle accepte de parrainer le cinéma qui prend son nom et une association de cinéphiles nouvellement créée, Ciné-Lumières, permet d’animer la programmation.

Plus tard, le cinéma se dote d’une verrière qui protège le petit parvis. C’est son aspect actuel.

En décembre 2023, démarreront les travaux de modernisation et d'extension du cinéma avec la construction d'une deuxième salle, l'amélioration du confort de spectateurs dans la salle 1 et l'agrandissement du hall d'accueil avec la création d'un bar.